Brune Poirson nommée directrice du développement durable d’Accor

Brune Poirson nommée directrice du développement durable d’Accor

Brune Poirson nommée directrice du développement durable d’Accor

 

L’ancienne secrétaire d’Etat à la Transition écologique (2017-2020) et ex députée du Vaucluse retourne dans le privé pour prendre en charge le Développement durable chez Accor. Un domaine qu’elle connait plutôt bien pour l’avoir pratiqué au sein du Gouvernement et auparavant chez Veolia. Sa nomination sera effective le 5 mai 2021.

 

Brune Poirson nommée directrice du développement durable d’Accor

Brune Poirson, 38 ans, est diplômée de la London School of Economics, de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence et de la Kennedy School de Harvard. Née à Washington D.C, elle a conservé la double nationalité française et américaine. Photo : Bruno Levy.

L’information circulait déjà depuis quelques jours. Le 6 avril, Brune Poirson avait annoncé sa démission de son mandat de députée du Vaucluse, au profit de son adjoint Adrien Morénas. Un mandat qu’elle n’aura exercé que huit mois, de juillet 2020 à avril 2021. Mais qui aura permis à son mouvement En Marche d’enlever un siège au Front national. Et à elle-même d’être propulsée dans le premier gouvernement d’Edouard Philippe.

Sur le plan politique, madame Poirson s’est surtout investie à son poste de secrétaire d’Etat à la Transition écologique de juin 2017 à juillet 2020. On retiendra qu’elle a porté le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, adopté en février 2020.

Les dirigeants du secteur de la restauration rapide se souviendront, pour leur part, de leur convocation au ministère en janvier 2019, pour s’entendre intimer de gérer leurs déchets 5 flux plus sérieusement qu’ils ne le faisaient jusqu’alors. « Il ne viendrait à l’idée d’aucun restaurant de transiger sur les règles d’hygiène. Il doit en être de même concernant le tri des déchets. Le tri est l’hygiène environnementale» , leur avait déclaré la ministre.

Nouveau coup de pression en juillet 2020. Cette fois, en direction des opérateurs de la livraison de repas. Pour les enjoindre d’engager rapidement une stratégie zéro déchet plastique.  La loi bannit en effet le plastique dès 2021. Et cette filière était fort en retard pour lui substituer des conditionnements plus vertueux.

Depuis octobre 2020, et jusqu’en avril 2021, Bruno Poirson menait, à la demande de Jean Castex, une mission temporaire sur l’éducation au développement durable. Une mission qui présentait également l’avantage, selon le média La Lettre A, d’éviter une législative partielle dans sa circonscription périlleuse pour En Marche.

Le Développement Durable rentre au comité exécutif d’Accor 

Tout comme son prédécesseur, Arnaud Hermann, au poste de 2013 à 2021, Bruno Poirson sera rattachée directement au PDG d’Accor, Sébastien Bazin. Mais contrairement à son prédécesseur, elle fera partie du comité exécutif d’Accor. Après son arrivée, le Comex comptera 17 membres, dont 4 femmes. Accor avait déjà nommé des femmes à la direction du Développement durable. En particulier Sophie Flak, entre 2010 et 2013. C’est elle qui avait lancé Planet 21, programme de développement durable toujours en cours au sein du groupe.

Madame Poirson aura pour mission de définir, d’animer et de suivre les engagements, la stratégie et le déploiement des plans d’action d’Accor en matière de développement durable. Elle aura également sous sa responsabilité la Fondation Accor Solidarity et le ALL Heartists Fund.

Brune Poirson combine une double expérience du privé et du public au service du développement durable. Outre ses fonctions de secrétaire d’Etat, elle a siégé au sein de grandes instances en France et au plan international. Madame Poirson a été en 2019 la première française élue vice-présidente de l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement.

Un parcours international public-privé 

Brune Poirson a débuté sa carrière à Londres 2008, à la fin de ses études. Son premier poste ! attachée parlementaire pour une députée travailliste. Elle devient peu après chargée de mission au National Endowment for Science, Technology and the Arts (La Fondation pour l’innovation britannique). C’est dans ce cadre qu’elle rencontre Sam Pitroda, ministre de l’innovation en Inde dans le gouvernement de Manmohan Singh (économiste et Premier ministre indien de 2004 à 2014).Elle intègre alors son cabinet et s’installe à New Delhi en 2009 à l’âge de 27 ans.

L’Agence Française de Développement en Inde la recrute ensuite. Elle va conduire notamment un projet de distribution d’eau potable dans les bidonvilles à Delhi.  En 2012, elle crée le think tank CITIX sur le thème du développement durable urbain. Veolia Water India l’embauche alors comme directrice du développement durable et de la responsabilité sociale de Veolia Water India. La compagnie française apporte l’eau courante dans des bidonvilles de plusieurs mégapoles indiennes.

Brune Poirson déménage en 2014 à Boston, toujours pour Veolia. Elle travaille comme chercheuse dans un incubateur à startups des « technologies vertes » jusqu’en 2016. Tout en reprenant des études à la John F. Kennedy School of Government, l’école d’administration publique de l’université Harvard, et s’investit dans la campagne d’Emmanuel Macron en parallèle. Elle obtient un master en administration publique en 2017.

Madame Poirson se présente aux législatives dans la 3ème circonscription du Vaucluse (détenue par Marion Maréchal, qui ne se représente pas). Elle sort en tête au premier tour (32,07 % des voix). Et gagne de justesse (50,67 % des voix) au deuxième tour, contre le candidat du Front national Hervé de Lépinau. On connait la suite de son parcours.

Sébastien Bazin, PDG d’Accor

« (…) Avec l’arrivée de Brune Poirson, je souhaite que nous puissions amplifier nos engagements en matière de préservation de l’environnement, donner un nouvel élan à nos actions en faveur des communautés au sein desquelles nous exerçons nos activités et porter haut, partout où nous sommes présents, la force de nos convictions et de nos actions. Agir positivement pour l’environnement et en faveur des femmes et des hommes qui au quotidien font rayonner notre industrie n’est pas une option. Dans ce domaine aussi, je souhaite que nous soyons exemplaires, audacieux et pionnier. »

Brune Poirson, directrice du développement durable d’Accor 

«Je suis très heureuse de rejoindre l’un des leaders mondiaux de l’hospitalité et de pouvoir ainsi mettre mon expérience et mes convictions au service de l’action. Au travers de plus de
5100 hôtels dans le monde, de centaines de propriétaires et de partenaires, plusieurs centaines de millions de clients et grâce à des équipes expérimentées sur le terrain, nous avons la formidable chance d’agir, au quotidien, de manière concrète et forte. Dans ces nouvelles fonctions, je souhaite contribuer à poursuivre l’ambition de Accor depuis sa création : faire vivre une hospitalité positive, moderne et responsable. »

A la Une, Hôtels

Laisser un commentaire