Attentats : la fréquentation des hôtels parisiens a chuté de 15%

Attentats : la fréquentation des hôtels parisiens a chuté de 15%

Attentats : la fréquentation des hôtels parisiens a chuté de 15%

 

 

La France va mieux. Le week-end pascal est habituellement un moment fort du tourisme parisien, mais, cinq mois après les attentats qui ont visé la capitale, le nombre de visiteurs reste en baisse. Le groupement national des indépendants (GNI) note un recul des réservations dans les hôtels de 15% depuis début 2016, selon France Bleu 107.1. 

Attentats : la fréquentation des hôtels parisiens a chuté de 15%

Les touristes asiatiques très concenés par les questions de sécurité © JPDN/SIPA

 

La tendance est encore plus marquée dans l’hôtellerie de luxe, où les réservations ont chuté de 20%. Pour Georges Panayotis, PDG de MKG Group, un cabinet d’étude spécialisé dans l’hôtellerie, le tourisme souffre de l’état d’urgence. “L’image de la France est assez pénalisée aujourd’hui, et vu les récents attentats à Bruxelles, les touristes qui viennent de loin ont la sensation que ce n’est pas fini. Cette clientèle, principale segment pour les palaces, a annulé massivement ces derniers temps.”
Même constat du côté du GNI : “Qui a envie de se rendre en vacances dans un pays en état d’urgence qui est perçu comme un état de guerre?”, interpelle Didier Chenet, président du groupement. Une préoccupation qui touche particulièrement la clientèle asiatique, “très intéressée par les problématiques de sécurité” selon Didier Chenet.

D’autant plus que l’état d’urgence a des conséquences inattendues : les clients ne sont pas toujours couverts pas leurs assurances lorsqu’ils se rendent en France. “Concrètement, s’il arrive quoique ce soit, il n’y a pas de rapatriement. Et du coup, les tour-opérateurs ne veulent pas prendre de risque et annulent les voyages en France”, explique le président du GNI.

A la Une, Hôtels, Restaurants, Tendance, Tourisme