Starbucks attaqué pour avoir remplacé du café par des glaçons

Starbucks attaqué pour avoir remplacé du café par des glaçons

Starbucks attaqué pour avoir remplacé du café par des glaçons

 

Une Américaine porte plainte contre Starbucks. Pour la plaignante, la chaîne de cafés cherche à “tromper les consommateurs” en mettant des glaçons dans ses boissons pour économiser du café.

Starbucks attaqué pour avoir remplacé du café par des glaçons

Les Etats-Unis, un pays coutumier des actions insolites en justice. La plus mémorable reste celle de Stella Liebeck. En 1992, elle a reçu 2,9 millions de dollars (plus de 2,5 millions d’euros) d’indemnités de la part de Mc Donald’s pour s’être brûlée en buvant son café.

Des consignes précises

Starbucks, l’entreprise qui est devenue en quelques années le repère des amateurs de café dans le monde, a été attaquée au civil en début de semaine par une consommatrice de Chicago. Elle reproche à la chaîne américaine de tromper ses clients sur les quantités servies en remplaçant jusqu’à près de la moitié du café par des glaçons.

La plaignante est plus déterminée que jamais pour faire condamner Starbucks. Stacy Pincus a accumulé divers éléments montrant notamment que les employés ont pour consigne de ne verser que 14 onces, soit 41 centilitres pour un “Venti” frappé et non 24 onces, soit 70 cl, comme affiché dans les succursales.

Pour compléter ce solde, les salariés rajoutent des glaçons, selon le document de l’assignation consulté par l’AFP. La cliente affirme que le café frappé est facturé plus cher que le normal, chaud, à volume équivalent. Elle réclame donc des dommages et intérêts, dont le montant n’est pas mentionné dans la plainte.

LEON NEAL / AFP

A la Une, Bar, Restaurants