Puy du Fou. Un chef cuisinier en finale nationale du Bocuse d’or

Puy du Fou. Un chef cuisinier en finale nationale du Bocuse d’or

Puy du Fou. Un chef cuisinier en finale nationale du Bocuse d’or

 

Le binôme formé de Grégory Borkowski, 33 ans, originaire de Cambrai et mariée à une Vendéenne, et son jeune commis, Mathis Bugel, se prépare activement. Le binôme formé de Grégory Borkowski, 33 ans, originaire de Cambrai et mariée à une Vendéenne, et son jeune commis, Mathis Bugel, se prépare activement. 

Puy du Fou. Un chef cuisinier en finale nationale du Bocuse d’or

Grégory Borkowski, cuisinier au Grand parc du Puy du Fou, est finaliste du Bocuse d’or France. Avec son jeune commis, Mathis Bugel, il prépare sa recette pour le Jour J.

« Soit on gagne, soit on apprend », lance Grégory Borkowski en citant un chef cuisinier. Cette philosophie guide le travail de l’un des sept chefs cuisiniers du Grand parc du Puy du Fou, chapeautés par « le chef des chefs », David Jaulin.

Quoi qu’il arrivera en finale, le trentenaire, qui officie dans les cuisines du Puy du Fou depuis 2014, et plus particulièrement au restaurant l’Atrium, est tout heureux d’être arrivé à ce niveau dans ce « championnat de France de cuisine. C’est LE concours ». Il aura lieu les 26 et 27 septembre, à Paris.

« Outre se remettre en question, c’est aussi une mise à l’épreuve. » Grégory Borkowski s’y prépare. Ainsi, tous les lundis, jour de repos (voire certaines nuits), le chef « répète » son concours national du Bocuse d’or, dans les cuisines de l’Auberge, fermées. Il est aidé de son commis, Mathias Bugel, un jeune Nantais en formation à La Roche-sur-Yon.

Le jour de l’épreuve, prévue à Paris, ils auront cinq heures exactement pour réaliser une recette…

 

Ouest France 

A la Une, Cuisine, Restaurants