Malgré la situation catastrophique Serge Trigano va ouvrir cinq nouveaux Mama Shelter

Malgré la situation catastrophique Serge Trigano va ouvrir cinq nouveaux Mama Shelter 

Malgré la situation catastrophique Serge Trigano va ouvrir cinq nouveaux Mama Shelter

Malgré la situation “catastrophique”, Mama Shelter va ouvrir 5 nouveaux hôtels à Rome, à Dubaï, à Bahreïn, à La Défense et à Lisbonne.
Malgré la situation catastrophique Serge Trigano va ouvrir cinq nouveaux Mama Shelter

Serge Trigano offre une leçon d’optimisme. Le patron fondateur de la chaine Mama Shelter annonce pour cette année l’ouverture de 5 nouveaux établissements et 10 seraient en discussion. Cette année, les ouvertures se feront à Rome, à Dubaï, à Bahreïn, à La Défense et à Lisbonne. Avec ces inaugurations, le groupe disposera fin 2021 de 18 hôtels-restaurants.

“La situation est catastrophique aujourd’hui, mais ça va repartir. Les négociations ont démarré il y a trois ou quatre ans pour les cinq nouveaux hôtels. Les travaux ont commencé il y a deux ans. Ils ouvriront d’ici la fin de l’année si tout se passe comme on le souhaite”, a déclaré sur BFM Business Serge Trigano.

Actuellement, la chaine affiche un taux d’occupation de 20 à 25%. Mais le dirigeant estime que tout repartira comme avant, même à La Défense.

“On ne va pas tous rester en télétravail, Zoom c’est bien, mais ça a ses limites. Ça fout en l’air toute la créativité des entreprises. Il faut se parler, se rencontrer, se disputer, et ça ne peut se faire que dans les bureaux, les salles de réunion. C’est pour cela que La Défense va repartir. Il y manquait une offre un peu plus sexy”.

“Facile de critiquer le gouvernement”

Sur la décision du gouvernement de fermer les établissements, Serge Trigano reste encore positif.

“C’est très facile de critiquer, mais je n’aimerais pas être à leur place. Ils gèrent au moins mal. Ils ne sont pas terribles en termes de communication, la vaccination pourrait être mieux organisée, mais les mesures prises pour aider les secteurs comme le nôtres, c’est formidable. On travaille dans des pays où il n’y a rien eu”.

Le groupe emploie 1500 salariés dont 80% au chômage partiel et n’a réalisé aucun licenciement. Les Mama Shelter ont maintenu une “petite activité”. Il affiche un faible taux d’occupation, mais sert des repas à emporter et propose aux entreprises des salles de réunion. “La situation n’est pas dramatique, elle est contextuellement difficile”.

Mama Shelter appartient à 70% au groupe Accor et détiendra “à terme” la totalité du capital de hôtels de Serge Trigano.

 

Source BFM TV 

A la Une, Hôtels

Laisser un commentaire