Le Management de Didier Deschamps appliqué à l’hôtellerie Restauration

Le Management de Didier Deschamps appliqué à l’hôtellerie Restauration

Dans la réussite des bleus au mondial pour l’accession à la deuxième étoile ** (tiens tiens 🙂 ) la chance a une petite part dans cette réussite, mais c’est la méthode de management qui est en grande partie “responsable” de ce parcours  gagnant. Adaptez cette stratégie à votre hôtel ou votre restaurant et, vous aussi, vous gagnerez des étoiles.     

Le Management de Didier Deschamps appliqué à l'hôtellerie Restauration

« On peut renverser des montagnes »

Les  leçons de management de Didier Deschamps, champion du monde des coachs

Manager comme Deschamps dans un hôtel ou un restaurant c’est possible? S’il peut être une source d’inspiration pour un manager, tout n’est pas directement transposable dans la profession.

La réussite d’un restaurant ne doit pas être attribuée au seul Patron, Manager ou Chef de Cuisine. C’est avant tout le travail de tous, de la cuisine au Plongeur, en passant par la salle et l’accueil (serveurs, maitre d’hotel, hotesse).

Pour un hôtel le directeur ne gagnera pas sans une équipe de réception compétente et soudée, un service de réservation attentif, des femmes de chambres discrètes et honnêtes , un service petit déjeuner organisé.

Ne pas omettre les remerciements envers les membres de vos équipes pour leur investissement quand une bonne nouvelle arrive (avis tripadvisor, courrier client positif, référencement dans un guide ou une revue, bons chiffres, taux d’occupation ou Revpar en hausse, etc…).

Le but étant de désamorcer certaines situations conflictuelles, et améliorer le dialogue entre la salle et la cuisine, la réception et les étages.

L’importance de la rémunération

En effet, il ne faut pas négliger l’importance du salaire. L’employeur doit trouver un équilibre raisonnable afin d’éviter de proposer un salaire trop dissuasif pour le candidat.

Il doit également éviter de proposer une somme beaucoup trop élevée car le candidat pourrait y voir une volonté beaucoup trop forte et douteuse de l’attirer dans son entreprise.

Une hausse de rémunération est généralement utilisée pour justifier des performances de l’employé ou de la croissance de la société dans laquelle il évolue. Prévenir de la possibilité de gagner un bonus financier est également un bon moyen de motiver les équipes de travail dans les missions qu’elles ont à accomplir, et d’attirer un candidat dans son entreprise.

En hôtellerie, pourquoi ne pas intéresser les réceptionnistes au prix moyen chambres et (ou) au taux d’occupation de l’hôtel. La motivation de vos salariés en serait décuplée.

En restauration, le prix moyen couvert, ou la vente d’alcool peut être la aussi un élément d’intéressement à la vie et au chiffres de l’entreprise, par le salarié.

convaincre un candidat

Ne pas oublier la vie privée du candidat

Parfois, postuler pour un nouveau travail peut engendrer un déménagement. Si le candidat a une famille, celle-ci subira obligatoirement ce changement et devra également s’y plier.

L’employeur doit donc convaincre le candidat en mettant en avant les avantagesqu’il percevra en effectuant un changement de localisation dans le cadre de sa prise de poste.

Il peut par exemple valoriser la région, ou l’aider dans sa démarche en le conseillant pour trouver un logement par exemple.

En montrant qu’il prend soin de son personnel et qu’il se préoccupe de leur bien-être, l’employeur créera un lien entre lui et son candidat. Une relation qui peut totalement aiguiller le candidat lors de son choix concernant l’entreprise qu’il souhaite intégrer.

convaincre un candidat

L’ensemble de ces éléments permettent de convaincre un candidat mais ne doivent pas être mis en application à la fin du processus de recrutement, mais bien dès son début.

Au fur et à mesure de(s) l’entretien(s), l’employeur va pouvoir évaluer si le candidat est, ou non, en adéquation avec la culture de l’entreprise et qu’il a, ou non, les compétences nécessaires pour occuper le poste à pourvoir.

Si tel est le cas, il pourra alors appuyer d’autant plus sur ces éléments afin de donner envie au candidat d’intégrer son entreprise. Pour convaincre un candidat, l’employeur devra s’appuyer sur les éléments perceptibles dans l’entretien et sur lesquels il peut rebondir en mettant en avant la promesse de répondre à ses aspirations et ses motivations.

Cependant attention, il est très bien de déployer cette méthode lors de l’entretien, mais il est d’autant plus important de faire perdurer ces éléments, ainsi que la relation créée entre le candidat et l’employeur, une fois qu’il aura pourvu le poste dans votre entreprise 🙂

Devant la pénurie de salariés et de compétences, sur l’ensemble de l’économie Française, la profession doit trouver des pistes pour trouver des profils qualifiés. Les migrants sont sans doute d’accord pour intégrer les métiers du Chr, mais à quels coût de formation (langue, métier, hygiène).

Toutes et tous (ou presque) savons ce que coute un recrutement raté, ou le turn over  http://www.ge-rh.expert/cout-dune-embauche-ratee/.

Enfin pour ceux qui suivent le secteur sur les réseaux sociaux, les débats que l’on trouve sur des groupes Facebook comme Emploi Hotellerie et Restauration montrent que les salariés sont en tension (eux aussi), à la recherche de considération pour le travail et les heures qu’ils fournissent (ou subissent) dans ce métier, l’espoir d’un salaire plus adapté par rapport à cet investissement personnel pour être ou rester dans ce métier ( combien on jeté l’éponge après formation à cause du salaire). Il est temps que les professionnels se mettent autour de la table, l’Umih ne doit pas oublier d’inviter de vrais représentant des salariés autour de cette table, et nous en connaissons quelques uns, disponible pour cela.

Il ne faut pas que les patrons et les salariés se combattent, mais qu’ils collaborent afin que tous soient gagnant gagnant.   

Le Management de Didier Deschamps appliqué à l'hôtellerie Restauration

Dans votre établissement, il faut savoir créer un climat de confiance entre les anciens qui connaissent les us et coutumes d’un établissement et les nouveaux qui arrivent avec des techniques nouvelles et des compétences complémentaires qui peuvent parfois bousculer les codes et changer les habitudes.

Sortez les profils de leur poste respectif pour les immerger une journée dans un autre service. Cela aura pour effet de mieux comprendre la problématique des autres métiers, et de participer au renforcement de la cohésion de vos équipes.

A la Une, Emploi, Groupement d'Employeurs, Hôtels, Restaurants

Laisser un commentaire