Hôtellerie, restauration : un futur campus Vatel à Strasbourg en 2023

Hôtellerie, restauration : un futur campus Vatel à Strasbourg en 2023

 

Référence en matière de formation du secteur du management hôtelier de haut niveau, Vatel poursuit sa stratégie de développement en France et à l’international. En ligne de mire, un futur campus à Strasbourg en 2023.

 

Hôtellerie, restauration : un futur campus Vatel à Strasbourg en 2023

Le campus Vatel de Lyon dispose de son restaurant d’application où les étudiants sont au contact de véritables clients – DR : Vatel/NoelBouchut

L’école française a accueilli 35 000 diplômés depuis sa création

Le campus Vatel de Lyon dispose de son restaurant d’application où les étudiants sont au contact de véritables clients – DR : Vatel/NoelBouchut

Il n’a jamais été remis en jeu. Depuis 2016, Vatel détient le titre de « Best Hospitality Management School », décerné lors de la 17e édition des Worldwide Hospitality Awards.

Un prix attribué après le vote du public, composé de plus de 800 professionnels de l’industrie hôtelière. Une fierté pour l’établissement français face à la suprématie des écoles hôtelières suisses.

« On ne peut pas enlever son histoire à un établissement comme l’École hôtelière de Lausanne (EHL) qui a 120 ans, mais, nous ne proposons pas la même chose.

Pour accéder au même poste, à Lausanne ou Glion, il faudra étudier un an de plus. Et le montant total de la formation sera de un à quatre ou cinq fois plus cher que chez nous.

De plus, nos étudiants sont confrontés à de vrais clients », précise Véronique Hasselweiler, directrice de la communication.

Le groupe Vatel se démarque également des autres écoles par son enseignement et sa stratégie de développement à travers le monde.

 

Près de 40 ans d’expérience

Fondée en 1981, l’école internationale d’hôtellerie et de management Vatel forme des cadres opérationnels et dirigeants de l’hôtellerie à l’international, c’est-à-dire aux métiers de la restauration, de l’hébergement, de l’entrepreneuriat ou par extension à d’autres domaines d’activité, tels que le luxe.

Tous les ans, 9 000 étudiants à travers le monde suivent un Bachelor in international hotel management (3 ans) ou le cursus complet de 5 ans avec en deuxième cycle, un MBA in international hotel management.

Deux formations certifiées RNCP dont 35 000 personnes sont diplômées. Coût : entre 8 000 et 9 000€ l’année.

80% d’entre eux font carrière dans l’hôtellerie et le tourisme, à des fonctions de directeur général de chaînes hôtelières ou d’établissements, de directeur d’exploitation, de directeur commercial, marketing, ressources humaines ou financier, de responsable relations publiques, événementiel, de contrôleur de gestion, gouvernante, chef de réception… selon une étude menée en 2016.

Quant aux 20% restants, ils sont recrutés par d’autres secteurs, notamment le luxe.

« L’une de nos forces réside également dans notre concept d’enseignement qui alterne théorie et pratique. En première année, les étudiants vont suivre une semaine de cours théorique, puis une semaine pratique pendant laquelle ils vont découvrir tous les départements restauration, puis de l’hôtellerie en deuxième année.

Ils sont également mis en situation de management. Les étudiants de deuxième année encadrent ceux de première année », explique Véronique Hasselweiler.

 

Un réseau d’écoles à l’international

Vatel n’a cessé de tisser sa toile à travers le monde. Après sa création en 1981 à Paris, un deuxième campus a ouvert à Lyon en 1984, puis un troisième à Nîmes de 14 000 m2 qui compte une école, une résidence étudiante, etc. et, accolé, un hôtel d’application, un restaurant gastronomique, une brasserie ouverte 7j/7 et un spa qui accueillent de vrais clients.

« A Nîmes, nous avons notre hôtel d’application intégré à l’école. D’autres campus ont noué des partenariats annuels de stage avec des structures extérieures », précise la directrice de la communication.

« Après l’ouverture des premières écoles en France, M. Sebban, le fondateur, a voulu vérifier que son savoir-faire était transmissible, en ouvrant un bureau à Bordeaux en franchise en 1994.

Il a ensuite lancé des franchises à l’international, avec l’objectif d’amener l’enseignement dans les pays qui en ont besoin », explique Véronique Hasselweiler.

Aujourd’hui, il y a cinq écoles en France, la plus récente est implantée à Nantes. A l’international, le modèle Vatel a été dupliqué dans 33 pays et compte plus de 50 écoles.

Et ce n’est pas fini. « En 2023, un autre campus devrait ouvrir à Strasbourg. Nous allons poursuivre le développement du tourisme à l’international », affirme Véronique Hasselweiler.

Certainement la meilleure stratégie dans un secteur dynamique. Selon les perspectives de l’OMT, le nombre d’arrivées de touristes internationaux dans le monde augmentera de 3,3% par an entre 2010 et 2030 pour atteindre 1,8 milliard en 2030.

 

Caroline LelievrePublié par Caroline Lelievre Journaliste – TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre

A la Une, Formation, Hôtels, Restaurants

Laisser un commentaire