HotelF1 : un plan social touche 400 emplois

HotelF1 : un plan social touche 400 emplois

AccorHotels avait annoncé son intention de céder une soixantaine d’établissements en mars dernier. Un PSE est mis en place suite à la cession par AccorHotels d’une soixantaine d’établissements de son enseigne super-économique.

HotelF1 : un plan social touche 400 emplois

Environ 400 personnes travaillant pour les HotelsF1 sont concernées par un Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE). Ce PSE intervient suite à la cession par AccorHotels de 62 des 237 établissements de son enseigne super-économique. Le 9 mars dernier, le groupe hôtelier avait en effet annoncé son intention de se délester d’une partie de son portefeuille sous enseigne HotelF1 pour mieux relancer la marque.

Repris par Adoma (ex-Sonacotra), les établissements cédés vont changer de fonction : ils sont destinés à devenir des structures d’hébergement d’accueil de personnes en difficulté, ont indiqué à l’AFP les syndicats CGT et FO.

“Objectif zéro licenciement”

Cette nouvelle affectation des lieux empêche le transfert des salariés, responsables d’exploitation et employés, comme cela aurait pu être le cas si les établissements avaient été repris par un autre groupe hôtelier, ont observé les deux syndicats.

La première réunion de négociations a eu lieu cette semaine a précisé à l’AFP Gilles d’Arondel (FO). “On essaie de préserver au maximum l’emploi. Pour nous, la priorité est au reclassement à l’interne”, a-t-il ajouté.

AccorHotels a de son côté indiqué à l’AFP avoir instauré une cellule de reclassement “à la fois en interne et en externe” au sein d’Adoma, ajoutant qu’un plan de départs volontaires avait aussi été ouvert. “L’objectif est bien zéro licenciement”, a précisé le porte-parole du groupe hôtelier.

l’Echo Touristique

A la Une, Emploi, Hôtels