Covid-19 : il sera interdit de manger et boire dans les trains, cinémas et debout au café

Covid-19 : il sera interdit de manger et boire dans les trains, cinémas et debout au café

Parmi les mesures annoncées ce lundi soir par Jean Castex, il sera interdit de consommer des boissons et aliments dans les cinémas, théâtres, les équipements sportifs et les transports collectifs, y compris les TGV à partir du 3 janvier. Au bar et au café, la consommation debout sera également proscrite.

Covid-19 : il sera interdit de manger et boire dans les trains, cinémas, et debout au café
Après plusieurs semaines de confinement, les bars avaient pu resservir des cafés à leur comptoir le 15 juin

Tous assis ! Pour freiner la propagation du variant du coronavirus Omicron, le gouvernement a décidé d’interdire la consommation debout, au comptoir par exemple, dans les bars, restaurants et cafés. Les concerts debout seront également proscrits. « La consommation dans les bars et cafés ne pourra plus se faire debout, mais seulement de manière assise », dès le 3 janvier, et pour une durée de trois semaines, a indiqué Jean Castex.

Par ailleurs, on ne pourra plus boire ni manger dans les lieux réunissant une foule de personnes, c’est-à-dire dans les cinémas, théâtres, les équipements sportifs comme les stades, et dans les transports en commun, même sur les trajets longue distance, comme le TGV.Des mesures «complémentaires»

« Dans le prolongement des dispositions déjà prises, notamment la fermeture des discothèques, nous avons aujourd’hui adopté les mesures complémentaires suivantes, qui s’appliqueront à compter de lundi prochain pour une durée de trois semaines : pour freiner Omicron, les concerts debout seront interdits. La consommation de boissons et d’aliments sera interdite dans tous les cinémas, les théâtres, les équipements sportifs et les transports collectifs y compris longues distances », a énuméré le Premier ministre.

En outre, les grands rassemblements seront aussi limités à une jauge de 2000 personnes en intérieur, 5000 en extérieur. Aucun couvre-feu ni de jauges n’ont été annoncés, même le soir du réveillon du Nouvel An, au grand soulagement des commerçants et des restaurateurs.

« Les secteurs économiques impactés par les décisions que la situation nous commande de prendre seront indemnisés dans le cadre de concertations qui seront sans délai conduites par le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire », a ajouté Jean Castex.

Source Le Parisien

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :