Quand un bébé otarie s'attable dans un restaurant chic

Un bébé otarie affamé s’est introduit dans un grand restaurant en bord de mer près de San Diego en Californie.

Quand un bébé otarie s’attable dans un restaurant chic

 

L’image a fait le tour de la planète : après une sieste, un bébé otarie s’est invité à table, en Californie… sans même avoir de réservation.

Quand un bébé otarie s'attable dans un restaurant chic

Otarie au restaurant de San Diego. – Bernard Guillas/Facebook

Un bébé otarie affamé à réussi à se faufiler jusqu’à un restaurant chic en bord de mer près de San Diego, dans l’État de Californie, s’offrant une petite sieste sur une confortable banquette avant d’être secouru par les services de protection des animaux.
Le bébé otarie, une femelle, a été retrouvé jeudi au petit matin, par l’équipe de nettoyage du restaurant The Marine Room, situé sur la plage de La Jolla. “Elle a dit je peux voir le menu ? J’ai demandé si elle avait une réservation”, a plaisanté le chef Bernard Guillas, un Français. Il a expliqué qu’il y a “un bout de plage entre une maison et le restaurant et l’otarie s’est faufilée sur la rampe d’accès et à travers la porte arrière”. “Elle s’est installée sur la banquette à côté de la fenêtre puis s’est endormie”, ajoute celui qui officie chez The Marine Room depuis 21 ans, et vit depuis trente ans aux États-Unis. Sur des photos qu’il a publiées sur Facebook et qui ont fait fureur sur Internet, on voit la petite otarie recroquevillée et dormir. Sur d’autres, elle se dresse sur ses pattes et regarde l’océan par la fenêtre. “Elle avait l’air de penser : je dois retourner là-bas”, indique le chef.

 

http://dai.ly/x3qtecn
Sea Life, au secours de l’animal
L’équipe du restaurant a appelé Sea Life, le parc d’attraction aquatique, et ses services vétérinaires, pour venir au secours du petit mammifère qui avait perdu beaucoup de poids : “elle pesait 9 kilos et aurait dû en peser presque 20”, souligne Bernard Guillas. C’est la première fois en 75 ans d’existence du restaurant qu’un animal est retrouvé dans sa salle à manger. Bernard Guillas estime que c’est un symptôme du phénomène climatique El Niño, qui fait monter la température de l’eau et perturbe la chaîne alimentaire : “il y a beaucoup moins de poissons pour eux, et une énorme population de bébés otaries cette année”. Depuis des mois, les organismes de protection de la vie marine s’inquiétaient d’un nombre alarmant d’otaries s’échouant sur les plages californiennes et d’un taux de mortalité anormal parce qu’elles ne trouvent pas à se nourrir. El Niño devrait empirer la tendance.

Partgagez

Plus d'articles

Ecrivez-nous

%d blogueurs aiment cette page :