Andy Murray harcelé par une Femme de Chambre

Andy Murray harcelé par une Femme de Chambre

Andy Murray harcelé par une Femme de Chambre

 

Le numéro 2 mondial a confié avoir été suivi par cette femme lors de plusieurs tournois. Ce qui est sur c’est que cette Femme de chambre n’est pas salariée de GE RH Expert. 

Andy Murray harcelé par une Femme de Chambre

Même hors des cours, la vie de tennis­man n’est pas de tout repos. Andy Murray, numéro deux mondial au clas­se­ment ATP, a beau­coup d’admi­ra­trices. Parmi elles, certaines sont plus passion­nées que d’autres, comme cette femme de chambre qui, après lui avoir fait des avances, n’a pas hésité à le suivre dans ses dépla­ce­ments à l’étran­ger.

Le fina­liste du dernier tour­noi de Roland-Garros raconte d’ailleurs à The Scots­man, à quel point cette suppor­trice parti­cu­lière peut être effrayante. Alors qu’il est à l’étran­ger, la femme s’invite dans sa chambre d’hôtel : « J’avais accro­ché l’écri­teau “ne pas déran­ger” sur la porte, mais elle est entrée, s’est assise sur mon lit, et a commencé à cares­ser mon bras, à envi­ron 7 heures, pendant que je dormais encore ».

Malheu­reu­se­ment, les choses ne s’arrêtent pas là pour le spor­tif de haut niveau, qui multi­plie les dépla­ce­ments, et donc les séjours en hôtel. Bien qu’il soit très loin de son écosse natale, il recroise le chemin de cette admi­ra­trice, qui n’a pas froid aux yeux. « Elle est reve­nue dans d’autres hôtels à l’occa­sion de deux tour­nois que j’ai dispu­tés à Rotter­dam et Barce­lone » raconte-t-il. Andy Murray, visi­ble­ment un peu agacé par le compor­te­ment de la femme de chambre, s’inter­roge : « Je ne sais pas si c’est une fan, mais c’est un peu extrême ».

Cette expé­rience étrange n’a pas empê­ché le tennis­man de se quali­fier faci­le­ment avec Rafael Nadal pour le deuxième tour de l’Omnium de Pékin, grâce à une victoire en deux sets contre Andreas Seppi (6–2, 7–5).Après le forfait de Novak Djoko­vic, l’écos­sais est devenu première tête de série. C’est la troi­sième fois qu’il dispute ce tour­noi à Pékin. La première fois, il était allé jusqu’en quarts de finale, la seconde, jusqu’en demi-finales.

Andy Murray avait déclaré il y a quelques semaines avoir besoin de « faire un break » suite à sa défaite contre l’Argen­tine en demi-finale de Coupe Davice, expliquant que son état de fatigue néces­si­tait du repos.

A la Une, Hôtels