Montagne Nouvelle Vague

Montagne Nouvelle Vague

Montagne Nouvelle Vague

 

Au Terminal neige de Flaine, les espaces s’ouvrent, la déco est urbaine et arty. 

Montagne Nouvelle Vague

Ici, le restaurant-lounge. Au Terminal neige de Flaine, les espaces s’ouvrent, la déco est urbaine et arty. Ici, le restaurant-lounge. © Picasa/ Picasa

 

Déco siglée, spa de rêve, chef de haute volée… Dans sa course aux étoiles, l’hôtellerie a bien failli laisser quelques skieurs sur le bord de la piste…

C’était compter sans une nouvelle génération d’hébergements hybrides et totalement décomplexés. Oublié, les prix exorbitants, les heures fixes d’arrivée et de départ, la demi-pension et la durée de séjour imposées… « Ici, on se dirige vers l’expérience et des valeurs sociétales, façon tribu, qui existaient en ville mais pas encore à la montagne », explique Nicolas Sibuet à qui on doit Terminal neige, premier établissement du genre ouvert à Flaine l’hiver dernier. « L’objectif était de créer un lieu qui fédère autour du ski. » Résultat : les espaces s’ouvrent, bar, lounge et restaurant ne font qu’un ; les interactions entre les clients – qu’ils soient seuls, en couple, en famille ou entre amis – sont facilitées ; l’atmosphère se fait plus urbaine et arty. Et le service cultive la polyvalence, un barman pouvant aussi bien donner sa clé de chambre à un client que lui indiquer une piste de ski.

Montagne Nouvelle Vague

Le Rocky Pop Hotel des Houches, près de Chamonix, conjugue les références à la culture pop dans des couleurs acidulées. © DR

À partir de 30 euros !

« Non seulement notre modèle est économique – les prix commencent à 30 euros la nuit par personne -, mais, en plus, on s’y amuse ! » renchérit Romain Trollet, à la tête du Rocky Pop Hotel, tout juste inauguré aux Houches, près de Chamonix. Références à la culture pop, espace guinguette, bar à pastis, baby-foot géant, jeux vidéo vintage… « On voulait revenir à des choses simples et créer de vrais plaisirs », ajoute-t-il.
Plus conceptuel et connecté encore, le Moontain Hostel, attendu le 16 décembre à Oz-en-Oisans, réinvente l’auberge de jeunesse. Soit 23 chambres de 2 à 12 personnes, dont 15 à partager équipées de lits individuels avec liseuse, prise électrique et rideau occultant. « Menus, sorties, séjours d’une ou plusieurs nuits… Rien n’est obligatoire, tout est libre et à la carte », insiste Christian Salomon, initiateur du projet. À bon entendeur.
A Oz-en-Oisans, près de l’Alpe-d’Huez, le Moontain Hostel propose des chambres à 12, 8, 6, 5 ou 4 lits à partager ou à privatiser.

Montagne Nouvelle Vague

© DR

 

www.terminal-neige.com
www.rockypop-chamonix.com
www.moontain-hostel.com

 

Le Point

A la Une, Hôtels, Tendance, Tourisme