Japon : des serveuses jouent le rôle de votre épouse !

Japon : des serveuses jouent le rôle de votre épouse !

Japon : des serveuses jouent le rôle de votre épouse !

 

Le Japon n’en est plus à son coup d’essai en ce qui concerne les concepts extravagants qui animent les pauses café des occidentaux et des Nippons. Après l’hôtel spécialement conçu pour pleurer ou encore la merveilleuse tendance de l’eyeball licking (qui consiste à lécher les globes occulaires de sa moitié), voici un nouveau concept de café qui aura probablement du mal à s’exporter. Le Japon reste encore aujourd’hui un territoire sexiste. 

 

Japon : des serveuses jouent le rôle de votre épouse !

Dans la capitale japonaise, il existe un café qui propose un service spécial. Des jeunes femmes en bikini deviennent votre compagne pendant votre moment passé dans l’établissement. Certains Japonais voient en cette alternative une sorte de vie de couple par procuration.

Japon : des serveuses jouent le rôle de votre épouse !

Nous le savons, les relations amoureuses et la vie de couple sont des concepts très difficiles au Japon, constituant une véritable perte d’intérêt pour les vraies relations longues. Ces problèmes récurrents engendrent la solitude de personnes, créant diverses brèches dans lesquelles bon nombre de commerçants s’engouffrent. Après les Love Dolls qui s’exportent désormais hors du Japon ou encore les agences de locations d’amis, voici les cafés où les serveuses incarnent votre épouse.

Une grande partie des Japonais se sent seule. Le café Ore No Yome (Le café de ma femme) situé dans le quartier d’Higashi-Ikebukuro à Tokyo diffuse une publicité étonnante :

« Dès que tu sais à quelle heure tu rentres à la maison, préviens-moi chéri. Ton dîner sera prêt. »

Le concept reprend certains traits des célèbres Maid Cafés, ces bars où les serveuses sont habillées en domestiques. Ici, une petite « amélioration » inédite : la serveuse incarne votre épouse ! Attention, aucune relation sexuelle n’est au programme, il ne s’agit en aucun cas d’une maison close. Le client vient chercher le réconfort d’une « épouse » aimante et dévouée, et ce, après une journée de travail éprouvante.

Niveau tarifs, le client doit s’acquitter d’une dépense de 1000 yens (7,4€) pour les 80 premières minutes, puis 500 yens pour chaque demi-heure en sus. Des options existent : avec alcool, sans alcool… Concernant le recrutement, le bar recherche en permanence de nouvelles jeunes femmes, qui seront payées 1300 yens de l’heure (9,60€) pour 5 heures de travail chaque soir, avec une prime de 300 yens par polaroid pris avec leur « mari » client.

Le bar cible également la clientèle féminine. En effet, une fois dans la semaine, les rôles sont inversés : des serveurs baptisés « my darling » (mon chéri) jouent au mari de substitution pour femmes seules désirant passer un moment sympathique. La préparation de petits plats torse-nu ou en tablier sexy semble faire fureur chez les dames.

Voici une vidéo publiée sur le café Ore No Yome par Lord Spoda, un youtubeur ayant été gérant de bar pendant plus de 20 ans, dont la préoccupation est de dénicher des actualités insolites sur les bars et autres cafés :

 

 

Citizen Post

 

A la Une, Bar