Affichage des tarifs dans l'hôtellerie en 2016

Affichage des tarifs dans l'hôtellerie en 2016

Affichage des tarifs dans l’hôtellerie en 2016

 

A compter du 1 er janvier, le prix final d’une nuitée dans un hôtel devra s’afficher dès le début de la réservation en ligne. Désormais, les hôtels seront tenus d’afficher le prix total d’une nuitée dès la réservation et en intégrant toutes les taxes et les prestations. 

 

Affichage des tarifs dans l'hôtellerie en 2016

C’est peut-être la fin des mauvaises surprises sur les lieux de vacances. On le sait le prix final dans les hôtels est parfois supérieur à celui affiché lors de la réservation. C’est presque une obligation lorsque l’on veut réserver une chambre : internet et sa jungle de tarifs et ses nombreux coûts cachés. WiFi gratuit ou payant, petit-déjeuner pas toujours inclus et souvent des mauvaises surprises. Un maquis dans lequel la loi veut mettre de l’ordre.
Une sanction possible
À l’avenir, les sites devront mentionner clairement le prix éventuel du WiFi et du petit-déjeuner s’ils ne sont pas inclus. Une mesure utile selon les consommateurs. « C’est plus de transparence, c’est très bien. Après tout le monde ne le lira pas forcément, mais c’est bien que ce soit affiché », explique un jeune homme. La mesure entre en vigueur au 1er janvier 2016. Les premières sanctions contre les hôteliers récalcitrants pourraient être infligées avant l’été.

Tarif affiché seulement à la fin de la transaction, prestations facultatives qui s’ajoutent, taxes inattendues… Les réservations en ligne de nuits d’hôtel réservent parfois quelques surprises. Cela va changer, à compter du 1er janvier. Les professionnels du tourisme vont devoir afficher le prix final des nuitées qu’ils proposent aux consommateurs, et ce, dès le début de la réservation en ligne, selon un arrêté paru samedi au Journal officiel.
« Les prestations d’hébergement proposées à la réservation font l’objet, à tout moment de la réservation, d’une information sur le prix définitif à payer », selon le texte, visant à obtenir ainsi une meilleure information aux consommateurs. Sur le site, le prix des prestations facultatives, telles que petit-déjeuner ou l’accès à l’internet devront également être mis en valeur tout au long du processus de réservation.

Jusqu’à juin 2016 pour mettre à jour les sites
Les taxes applicables qui ne peuvent être incluses dans le prix devront être mentionnées « à proximité » de ce dernier. « L’indication du prix est complété de la mention, à proximité immédiate et à l’exclusion de tout renvoi de la date ou de la période à laquelle il est applicable », poursuit le texte.
Tous les hébergements touristiques marchands sont concernés, sauf les établissements hôteliers en plein air et les meublés de tourisme. Les professionnels ont jusqu’au 1er juin 2016 pour mettre à jour leurs affichages.

 

 

 

A la Une, Hôtels