Être serveur en vaut-il le pourboire?

Être serveur en vaut-il le pourboire?

Être serveur en vaut-il le pourboire?

Pour certains, oui!
Être serveur en vaut-il le pourboire?

 

Pour certains, oui!

Être serveur dans un restaurant peut être un emploi lucratif; en général, les serveurs reçoivent un salaire horaire et des pourboires en plus. Le côté négatif, c’est que le salaire minimum pour les employés de restaurants est plus bas que pour la plupart des autres emplois, surtout aux États-Unis (où le salaire minimum est inférieur à 3$ de l’heure). Les pourboires sont donc presque essentiels au Canada et aux États-Unis, où les serveurs reçoivent un pourboire pour la qualité du service qu’ils offrent; ainsi, votre rendement détermine le montant d’argent que vous gagnez chaque jour. Toutefois, d’autres facteurs ont aussi un impact sur ce montant.

 

Moins d’heures, plus d’argent

Le montant de vos pourboires reflète la qualité du service que vous fournissez, mais peut aussi dépendre du genre de restaurant où vous travaillez. Le salaire que vous gagnerez dépendra considérablement de l’endroit et de l’heure où vous travaillerez et de la qualité de votre travail. En faisant preuve de sagesse, vous pourriez travailler moins d’heures et quand même avoir un plus gros montant d’argent à la fin du mois, ce qui vous permettra de consacrer plus de temps aux études et au divertissement. Voici quelques facteurs à considérer :

Une bonne équipe = un bon pourboire

Votre salaire dépendra beaucoup du genre de service que votre équipe (l’hôte/l’hôtesse, le cuisinier, le personnel de cuisine et d’aide aux tables) et vous offrirez à vos clients. Par exemple, si votre service est excellent mais le repas est trop cuit, l’hôtesse est trop lente et l’aide serveur échappe le dessert sur les pantalons du client, votre pourboire sera probablement réduit. Voilà pourquoi il est important de s’entourer d’une bonne équipe.

Décrocher l’emploi désiré

La plupart des restaurants engagent au printemps en vue de l’achalandage des jours d’été. Plus tard dans l’année, vos compétences deviennent le facteur le plus important dans le processus d’embauche. Par contre, puisque le roulement est parfois élevé dans cette industrie, les restaurants peuvent embaucher tout l’été s’ils perdent des employés. La plupart des restaurants plus huppés recherchent des gens d’expérience, tandis que les chaînes recherchent plutôt des bons candidats et leur offrent un entraînement. Pour ceux qui débutent dans l’industrie de la restauration, il est conseillé d’apprendre les trucs du métier dans une chaîne où les procédures sont très bien établies.

Le moyen le plus facile de trouver un emploi en restauration est habituellement de parcourir les petites annonces dans les journaux, mais vous ne serez pas seul ; bon nombre de serveurs expérimentés rechercheront les mêmes emplois que vous. Évidemment, vous ne trouverez peut-être pas l’emploi de vos rêves. Un meilleur moyen est de trouver quelques établissements où vous aimeriez travailler et poser votre candidature directement. Qui sait, le gérant ou propriétaire verra peut-être un futur serveur en vous, même si vous n’avez pas beaucoup d’expérience. Aussi, si vous connaissez quelqu’un qui travaille au restaurant de votre choix, demandez-lui de vous avertir au moment d’embaucher des nouveaux employés.

Être serveur en vaut-il le pourboire?

Pratiquez-vous

Un bon moyen de découvrir si la restauration est un milieu qui vous intéresse est de travailler dans un café, comme Starbucks. Ceci vous permettra de vous pratiquer et d’évaluer si oui ou non l’industrie de l’alimentation vous plaît. Puisque les tâches d’un serveur sont multiples et simultanées (servir plusieurs clients en même temps, mettre les tables, apporter la nourriture et une multitude d’autres tâches), ce type d’emploi n’est pas pour tout le monde.

Choisissez le bon restaurant

Quel restaurant vous permettra de remplir vos poches? Voici quelques facteurs à considérer :

Faites vos recherches. Renseignez-vous en parlant aux autres serveurs et demandez-leur de partager leurs expériences dans un restaurant en particulier, et dans l’industrie de la restauration en général. Ils vous diront peut-être que leur emploi est le meilleur emploi d’été qui puisse exister… ou que c’est un milieu trop frénétique avec des heures absurdes et des clients impatients.

Pensez à long terme. Si votre rendement en tant que serveur est bon, vous pourriez être rappelé à travailler au même endroit l’été suivant, ce qui éviterait à vous et votre employeur de dépenser du temps et de l’argent pour recommencer le processus d’embauche. Dans certains établissements, les employés supérieurs peuvent aussi se faire offrir les meilleurs quarts de travail et les meilleures sections.

Les dépenses… Ceci peut avoir un impact sur votre emploi «de rêve». Si vous devez faire un long trajet en voiture (ou en autobus ou taxi) pour vous rendre au travail et devez payer le stationnement, votre salaire en bout de ligne sera réduit. De plus, vous aurez peut-être à vous procurer une chemise ou blouse blanche et des pantalons noirs, ou un autre type d’uniforme, ce qui occasionnera encore des dépenses.

…et les avantages. Certains restaurants vous offrent le repas gratuit ou vous permettent de vous servir au buffet, tandis que certains établissements vous offriront une réduction sur les repas. Ceci peut être un avantage ou, dans les restaurants plus dispendieux, une autre dépense qui vous encouragera à apporter votre boîte à lunch.

Habitez près du travail. Habiter près du travail réduira non seulement les frais de transport, mais fera de vous un excellent candidat pour les quarts de travail supplémentaires si le restaurant est trop achalandé ou si un employé manque à l’appel. Assurez-vous que les responsables savent que vous habitez à quelques minutes de l’établissement.

Achetez usagé. Si l’uniforme consiste en une chemise ou blouse blanche et des pantalons noirs, vous pourriez l’acheter dans une boutique de vêtements usagés. Ceci vous sauvera de l’argent, surtout si vous devez acheter plus qu’un ensemble. Quoique l’on trouve aussi des chaussures dans ces établissements, il est préférable d’en acheter des neuves, question d’hygiène.

L’argent à la bouteille. Ce n’est pas étonnant de voir que les restaurants encouragent la consommation de boissons puisque c’est là où sont les profits. Et ce qui est avantageux pour le restaurant est avantageux pour vous puisqu’une addition plus élevée représente souvent un plus gros pourboire. Sans vouloir enivrer vos clients jusqu’au point d’être incapable de prendre le volant, sachez qu’une bouteille de vin de 30$ pourrait ajouter 5$ ou plus à votre pourboire. Si vous en avez l’âge, tentez de vous trouver un emploi dans un restaurant qui sert de l’alcool… cela pourrait rapporter.

Le style de restaurant. Dans les restaurants à buffet, les clients laissent habituellement un pourboire moins élevé que dans les restaurants traditionnels (5 à 10% aux buffets et 10 à 20% dans les autres restaurants). Dans les établissements très huppés, les clients offrent des pourboires encore plus élevés (de 15 à 20%).

À chaque clientèle son pourboire. Les gens d’affaires dont les repas sont payés par la compagnie ont plus tendance à laisser des pourboires généreux que s’ils ont à payer eux-mêmes. De plus, ils peuvent vous offrir un bon pourboire lorsqu’ils sont avec des clients afin de faire bonne impression.

Apprenez à connaître votre clientèle. Les restaurants où les mêmes clients reviennent souvent peuvent être plus lucratifs pour vous; en effet, le gérant ne voudra pas vous payer trop peu et risquer de vous voir offrir un service médiocre. En ce qui concerne les vacanciers, il y a des hauts et des bas. Le côté positif, c’est que les gens sont souvent plus généreux lorsqu’ils sont en vacances ; ils sont de bonne humeur et heureux de s’éloigner de leur vie de tous les jours. Par contre, dans un restaurant fréquenté par les touristes, le montant du pourboire peut dépendre du pays d’origine du client. La pratique courante au Canada et aux États-Unis est de laisser un pourboire en plus du montant de l’addition, mais dans plusieurs pays, cette coutume n’existe pas, ou le pourboire est automatiquement ajouté à l’addition, ce qui peut vouloir dire que vous aurez parfois un maigre pourboire, ou aucun pourboire du tout.

Les Américains sont souvent les plus généreux en termes de pourboires, en partie parce que le salaire minimum pour le personnel de restaurants aux États-Unis est bas. Mais avant de vos battre avec vos collègues pour déterminer qui aura la chance de servir ce groupe de Texans, sachez que beaucoup de visiteurs d’outre-mer se sont renseignés au sujet des pourboires en Amérique du nord. Ainsi, vos meilleurs pourboires pourraient venir d’une source inattendue.

Les gens qui travaillent dans les restaurants canadiens (surtout dans les villes limitrophes) peuvent aussi gagner quelque chose de mieux qu’un pourboire : un pourboire en dollars américains! Avec le taux d’échange, quelques pourboires suffiront pour payer vos études…

Être serveur en vaut-il le pourboire?

Les heures d’achalandage. Certains restaurants sont très achalandés les fins de semaine mais, lundi venu, sont aussi animés qu’une bibliothèque en été. Certains établissements sont plus occupés à l’heure du petit déjeuner et du déjeuner en raison des travailleurs de bureau, tandis que d’autres font le plus de revenus à l’heure du dîner. Et puisque la plupart des gens mangent et boivent moins à l’heure du midi (de peur de somnoler devant leur écran d’ordinateur, probablement…), les additions et les pourboires sont habituellement moindres.

Évidemment, certains restaurants qui dépendent des touristes sont occupés pendant deux ou trois mois puis tombent quasi-morts. Dans ce cas, le meilleur moyen de faire le plus d’argent pourrait être de laisser tomber vos jours de congé et travailler le plus de temps supplémentaire possible.

La psychologie du pourboire

Quand on pense au mot «pourboire», on pense automatiquement à «bon service». D’après une étude de l’université Cornell en 1997, cette pratique de récompenser le bon service est plus courante dans les pays dont les citoyens mettent plus de valeur sur le statut et le prestige. Mais le pourboire est aussi déterminé par d’autres facteurs :

Personne ne peut vraiment prédire le montant qu’un client offrira en pourboire, évidemment; sa situation personnelle, ses finances et son humeur peuvent avoir un impact sur le pourboire du serveur. Par contre, en trouvant le bon restaurant, les bonnes heures de travail et les bonnes stratégies pour établir un rapport avec vos clients, vous ferez plus que remplir les verres d’eau… vous vous remplirez aussi les poches!

Traduit par Cindy Garayt.
Publié avec la permission de
www.debtfreegrad.com.

A la Une, Serveur

Laisser un commentaire