Déconfinement : déplacements et offre de transports limités

Déconfinement : déplacements et offre de transports limités

Déconfinement : déplacements et offre de transports limités

Quelles seront les interdictions de déplacement après le déconfinement ? Quelles mesures barrières seront mises en place dans les transports publics ? Le Premier ministre, Edouard Philippe, a présenté, mardi 28 avril à l’Assemblée nationale, le plan de déconfinement progressif à partir du 11 mai 2020 si les indicateurs épidémiologiques sont favorables. Les modalités du déconfinement dans les domaines clés de la vie des Français et notamment les mesures qui concernent les déplacements et les transports publics ont été définies.

 

 

Déconfinement : déplacements et offre de transports limités

 

Déplacements sans attestation limités à 100 km du domicile

A partir du 11 mai 2020, les attestations de déplacement dérogatoire ne seront plus nécessaires pour les trajets de proximité.

Les déplacements à plus de 100 km de son domicile ne seront possibles que pour un motif professionnel ou familial impérieux.

Transports collectifs

Afin d’éviter une recrudescence de l’épidémie de coronavirus, le port du masque sera obligatoire dans tous les transports en commun. De plus, le maintien de la distanciation physique devra également être respecté dans les transports publics.

Afin de limiter les flux et de rendre possible la distanciation sociale en particulier aux heures de pointe, l’offre de transport urbain va être augmentée à partir du 11 mai. Sur les réseaux de la RATP, 70 % du trafic sera disponible contre 30 % aujourd’hui.

Les usagers sont invités à limiter leurs déplacements au strict nécessaire. Pour faire baisser la demande, le télétravail et l’étalement des horaires seront favorisés.

Une réservation sera obligatoire dans tous les trains, TGV ou autre train.

Dans les taxis ou VTC, le port du masque sera obligatoire si le véhicule ne dispose pas de protection en Plexiglas.

Les transports scolaires seront remis en service. Le port du masque sera obligatoire pour les chauffeurs et les collégiens. Seul un siège sur deux sera pourvu.

 

 

A la Une

Laisser un commentaire