Sans emploi et envie de changer d’air ? Malte recherche des milliers de travailleurs

Sans emploi et envie de changer d’air ? Malte recherche des milliers de travailleurs

 

Malte va lancer une campagne de sensibilisation à l’égard des chômeurs des autres Etats européens pour faire face à son économie en pleine croissance, a annoncé dimanche le responsable de l’agence nationale pour l’emploi, Clyde Caruana.

Sans emploi et envie de changer d'air ? Malte recherche des milliers de travailleurs

 

Des milliers de travailleurs sont nécessaires afin de s’assurer que l’économie du plus petit Etat de l’Union européenne ne s’enlise pas, a indiqué le responsable dans un entretien au Times of Malta.

Sur les quatre dernières années, la croissance économique de cette île de la Méditerranée affichait une moyenne de 6,4%, dépassant largement les chiffres européens. M. Caruana va soumettre au ministre de l’Emploi plusieurs projets d’accords bilatéraux avec des pays européens où le chômage est élevé, dans le but de faire venir des demandeurs d’emploi à Malte.

« Ce qui n’était souvent que de la frustration pour bon nombre d’employeurs ne trouvant pas de profils pour certains postes a mué en désespoir. Je ne peux souligner assez l’importance que ces candidats travailleurs ont pour notre économie », a déclaré Clyde Caruana.

Le gouvernement a investi 700 millions d’euros sur 7 ans afin de restaurer l’ensemble du réseau routier du pays. Plusieurs hôpitaux doivent aussi être rafraîchis et quelques projets de constructions de luxe sont annoncés.

Malte compte un peu moins d’un demi-million d’habitants et détient l’un des taux de chômage les plus faibles de l’UE.

 

VIVRE ET TRAVAILLER À MALTE

VIVRE ET TRAVAILLER À MALTE

Malte, petit archipel situé en plein cœur de la Méditerranée à 70 km au sud de la Sicile, est un tout petit pays (300 km²) qui a énormément à offrir aux expatriés français.

Comme pour tous les pays, plusieurs aspects sont à considérer avant de décider de s’installer à l’étranger.

LOGEMENTS :

Les loyers à Malte diffèrent énormément selon les endroits et les préférences du locataire. La grande majorité des expatriés de ce pays sont installés sur la côte Est, entre la ville de Saint Julian’s et jusqu’à la Valette. Ici, les loyers peuvent tourner autour de 400-500 euros pour un studio, à 700-900 euros en moyenne pour un 2 chambres. Ces villes font partie des plus chères du pays, représentant le cœur touristique de l’archipel et permettant à ses habitant de tout avoir à proximité (magasins, entreprises, mer, vis nocturne, écoles…). Les loyers peuvent être divisés par 2 si vous comptez vous installer dans une zone plus excentrée.

CLIMAT :

Malte est un des pays d’Europe les plus ensoleillés, avec plus de 300 jours de soleil par an, et des températures moyennes autour de 15 degrés en hiver et 30 degrés en été.

SHOPPING :

De grosses différences de prix selon les épiceries et les supermarchés. Les vendeurs locaux font varier leurs prix selon si vous êtes un touriste ou non, et les prix dans les supermarchés restent similaires voire plus chers qu’en France. La nourriture, méditerranéenne, est assez similaire au type de cuisine que l’on peut trouver dans le sud-est de la France. On peut cependant très vite remarquer que ce pays fut sous domination Anglaise au vu du nombre de Pubs ornant les villes côtières. Pour le shopping en règle générale, les prix sont les mêmes que dans la plupart des pays européens, et l’électronique y est beaucoup plus cher, beaucoup de produits étant importés.

RESTAURATION, DIVERTISSEMENT :

La vie nocturne y est très présente, avec de nombreux bars et restaurants dans la plupart des villes, ainsi qu’un quartier du nom de Paceville surnommé le « Petit Ibiza ». Les boissons oscillent autour de 2 ou 3 euros pour une pinte de bière ou un verre classique, et il est largement possible de très bien manger pour une dizaine d’euros dans un restaurant.

SANTÉ :

Le système est très bon et le pays a été reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé pour la qualité de ses soins médicaux. Les prix sont similaires à la France, et les remboursements diffèrent selon vos assurances.

TRAVAIL & STAGES :

Il est bien entendu préférable d’avoir un bon anglais pour pouvoir trouver du travail à Malte, mais il est cependant possible de se débrouiller sans, et justement de profiter de son séjour à Malte pour progresser. Parmi les boulots disponibles avec un faible niveau d’anglais, on peut citer les nombreuses compagnies d e-gaming ayant leur service client français basé à Malte. Betclic en est un exemple vibrant, avec une petite centaine de français dans leurs rangs. De nombreux restaurants et bars seront également heureux d’employer des français. Les salaires, bien plus bas qu’en France, tournent autour de 4 euros 50 de l’heure (700 euros par mois) pour les serveurs ou les rabatteurs par exemple, et se situent autour de 1300 euros par mois pour un poste standard en service client. Il est cependant largement possible de progresser au sein des différentes entreprises et par conséquent d’augmenter d’autant plus son niveau de vie. Concernant les stages, beaucoup de positions sont disponibles en particulier dans le domaine du tourisme et de l’hôtellerie, qui est un secteur en plein boom dans le pays.

À Malte, le taux d’imposition sur les revenus est beaucoup plus bas que celui pratiqué en France. Il oscille en règle générale entre 15 et 32% à Malte contre 14% et 45% en France. Ce faible taux d’imposition s’applique particulièrement pour les personnes indépendantes vivant à Malte avec un statut de Freelance (indépendant).

INFOS PRATIQUES :

De nombreux groupes d’expatriés vivant à Malte sont sur les réseaux sociaux, tels que ceux cités ci-dessous :

Français à Malte est le plus grand groupe d’expats vivant, ayant vécu, ou comptant vivre à Malte, et pour toutes les durées possibles. Ce groupe fourmille d’indications et les membres s’entraident le plus possible : https://www.facebook.com/groups/FrancaisAMalte

Expats in Malta, feel at home est l’équivalent de Français à Malte mais avec des expats de tous les pays : https://www.facebook.com/groups/feelathome/

Deux très bons sites sont également disponibles avec énormément d’informations à propos de Malte, des réductions, des bons plans, des infos pratiques etc…

EMPLOI à MALTE

Q : je recherche un emploi à Malte, quelles sont les démarches à faire ?

R : Que ce soit pour un job d’été ou un emploi, il faudra avant toute chose vous inscrire auprès des services publics de l’emploi (Employment and Training Corporation-ETC) à Hal Far, l’équivalent de notre Pôle Emploi Français, ou dans l’un des centres pour l’emploi de Malte et Gozo : La Valette (Zachary Street), Mosta (St Anne Street), Vittoriosa (Access Complex, St Edward Street) et Victoria Gozo (St Francis Square).
Des offres d’emploi sont disponibles sur le portail de l’ETC ou le portail EURES local. Ce site dispose d’une base de données regroupant les emplois disponibles consultables par secteur, métier et région.

Q : y a-t-il des entreprises où je puisse trouver un emploi à Malte sans maîtriser l’anglais ?

R : Besedo (le Bon Coin) recrute régulièrement pour ses bureaux de Msida. Le travail ne nécessite pas la langue anglaise. Cela peut être un bon tremplin pour trouver autre chose par la suite. Ils organisent des sessions de recrutement tous les quelques mois.
Certaines Bet Companies recherchent ponctuellement des Français pour certains postes.

Q : Je recherche des boites de recrutement qui m’aident à trouver un emploi à Malte, en connaissez-vous ?

R : Misco et Konnekt sont des recruteurs sérieux qui proposent des postes dans divers domaines (www.miscomalta.com, www.konnekt.com).

Q : J’envisage de créer une entreprise commerciale à Malte, que dois-je faire ?

R : La Chambre de Commerce Franco-Maltaise est présente pour toute aide à la création d’entreprise (Odette Vella, odette.vella@mfccmalta.com).
Business First est une branche spéciale de Malta Enterprise qui soutient les nouvelles entreprises (www.businessfirst.com.mt).
Il est conseillé ensuite de prendre un avocat qui pourra vous aider à cadrer votre projet et vous éviter de mauvaises surprises, ainsi qu’un expert comptable pour vous assister dans les démarches administratives et fiscales.

Q : Je recherche un stage à Malte, où m’adresser ?

R : Les stages sont non-rémunérés et plus nombreux pendant la haute saison (avril à fin octobre) mais il en existe durant le courant de l’année.
– Vacancy centre : www.vacancycentre.com
– Chambre de commerce Franco-Maltaise (voir ci-dessus)
– Chambre de commerce de Malte : www.maltatradedirectory.com
– Liste des entreprises maltaises : www.maltaenterprise.com
Ils pourront vous aider. Pour un stage, soyez très vigilant, et renseignez-vous bien avant de partir sur l’entreprise et les tâches à effectuer.

Q : Quelles sont les entreprises qui recrutent à Malte ?

R : A noter que l’île de Malte vit principalement sur l’économie du tourisme et du tourisme linguistique.
Les secteurs dans lesquels on recrute des Français et autres nationalités sont notamment :
– l’i-gaming
– l’industrie des logiciels
– le tourisme pendant la haute saison
L’i-gaming est le secteur où vous trouverez le plus de travail et où les salaires sont les plus intéressants. Ces sociétés recherchent généralement des conseillers clients au téléphone, mails ou chat pour être en relation avec les joueurs. Une expérience n’est pas nécessairement requise mais vous devez parler un minimum d’anglais.

Q : Avez-vous des noms d’entreprises qui peuvent m’aider à trouver un emploi à Malte ?

R : Voici quelques entreprises ou agences de recrutement que vous pouvez contacter (liste non exhaustive) :
fr.neogames.com
www.pentasia.com
www.betclic.fr
www.betsson.com
www.zeturf.fr/fr
www.besedo.com
www.toplanguagejobs.fr

Egalement : site national de recherche d’emploi : www.etc.gov.mt/Index.aspx
Site plus généraliste : keepmeposted.com.mt
Lire aussi les petites annonces des journaux locaux, notamment du “Times of Malta” qui propose chaque jour des annonces en ligne.
Moteur de recherche d’emploi : www.careerjet.com.mt. Ce site regrouppe toutes les offres d’emploi des autres sites d’emploi à Malte.

Q : Y a-t-il un taux de chômage important à Malte ?

R : Le taux de chômage à Malte est plutôt faible (environ 6,5% en 2013 contre 10% en France).
Oubliez les formalités fastidieuses de permis de travail puisque Malte appartient à l’Union Européenne. Votre employeur se chargera souvent lui-même de la paperasse nécessaire.
Durée légale du temps de travail : 40 heures par semaine
Salaire minimum national : 632,44 euros (18 ans ou +).
Salaire mensuel moyen : de 650 euros (réceptionnistes, secrétaires) à 1.300 euros (employés dans la finance et les TI).
Contributions sociales payées par l’employeur : 10%
Contributions sociales payées par l’employé : 10%
A noter : le salaire minimum s’applique principalement dans des domaines tels que l’hôtellerie et la restauration, par exemple, et le nombre d’heures peut excéder les 40 heures en haute saison, soyez vigilants sur vos conditions d’embauche.

Q : Quel est le taux d’imposition sur un salaire à Malte ?

R : le taux d’imposition sur le revenu prélevé à la source (de 0 à 35%) :
Les données 2013 pour un célibataire, le barème étant différent pour un couple marié.
0 – 8.500 € > 0%
8.501 – 14.500 € > 15% (abattement de 1.275 euros)
14.501 – 19.500 € > 25% (abattement de 2.725 euros)
19.501 € et plus > 35% (abattement de 4.675 euros)
A noter : le gouvernement maltais a récemment baissé le plafond d’imposition à 32%.

Q : Combien de jours de congés a-t-on droit en entreprise à Malte ?

R : Période d’essai de 6 mois (peut varier selon les entreprises)
Congés (travailleurs à plein temps et sur la base de 40 heures par semaine) :
24 jours, soit 192 heures par an
Plusieurs jours fériés (nationaux ou religieux), ce qui est appréciable.

Q : Quel est le taux de TVA à Malte ?

R : Taux de TVA : 18% (7% pour l’hôtellerie)

Q : Quelles sont les formalités administratives à Malte ?

R : Vous devrez faire les démarches pour acquérir une carte de résident maltaise en remplissant un formulaire et vous rendre au département des cartes d’identités à La Valette. Cette carte n’est pas valable pour voyager et est uniquement utilisable à Malte.
Vous pourrez ouvrir un compte bancaire sur place. La banque demandera une attestation à votre banque en France justifiant qu’il n’y a jamais eu de problèmes liés à votre situation financière (sauf si vous avez déjà un compte HSBC en France et que vous choisissez d’ouvrir un compte auprès de cette banque). Banques principales de l’archipel : HSBC et Bank of Valletta.

Renseignements donnés à titre indicatif.
(mise à jour : mai 2014)

 

http://www.malteaccueil.org
http://www.lepetitmaltais.com

 

 

 

A la Une, Emploi, Groupement d'Employeurs, Saisonniers