500 hôteliers indépendants prêts à rejoindre Accorhotels.com

500 hôteliers indépendants prêts à rejoindre Accorhotels.com

500 hôteliers indépendants prêts à rejoindre Accorhotels.com

Pour riposer face à Booking.com, le leader européen de l’hôtellerie veut attirer sur sa plateforme AccorHotels.com plusieurs milliers d’établissements indépendants. Il a déjà reçu 500 demandes spontanées depuis début juin.

 500 hôteliers indépendants prêts à rejoindre Accorhotels.com

Sébastien Bazin se frotte les mains. Décidé à riposter face à Booking, le PDG d’AccorHotels a déjà reçu 500 propositions spontanées d’hôteliers indépendants, prêts à rejoindre la plateforme AccorHotels.com pour y référencer leurs chambres. «Nous ne pensions pas avoir autant de demandes en si peu de temps, d’autant que nous n’avons même pas lancé de campagne de sélection», a-t-il déclaré jeudi, à l’occasion de la présentation des résultats semestriels du groupe.
Début juin, AccorHotels avait officialisé sa volonté d’ouvrir sa plateforme de réservation Internet à plusieurs milliers d’hôtels indépendants, partout dans le monde. Une première mondiale, face à Booking.com et autre Expedia, qui sont devenus des incontournables pour réserver sa nuit d’hôtel en ligne.
Tripler l’offre sur Internet d’ici 2018

Jusqu’alors, AccorHotels.com commercialisait uniquement les chambres des 3792 hôtels à ses enseignes (Ibis, Mercure, Novotel, Sofitel…). En s’ouvrant à des établissements indépendants, le site compte tripler son offre d’ici à 2018.
Le rachat de la société Fastbooking en avril dernier a permis d’accélérer es choses. Cette start-up propose aux hôtels des services pour développer leur stratégie sur Internet (création de sites, optimisation du référencement sur Google). «Nous regarderons en priorité ses 4000 hôtels clients pour leur proposer de rejoindre AccorHotels.com», avait déclaré début juin Vivek Badrinath, chargé de piloter la stratégie numérique.
Développement dans les pays émergents

AccorHotels, numéro un européen de l’hôtellerie, a vu son chiffre d’affaires progresser de 4,1 % à données constantes au premier semestre à 2,7 milliards d’euros, avec une hausse de 2,9 % sur le seul deuxième trimestre. Bien que présent dans 94 pays, le groupe est encore très exposé à l’Europe, où il réalise 75 % de ses résultats. Désormais, 85 % de son développement se fait dans les pays émergents, principalement en Asie-Pacifique.

Mathilde Visseyrias Pour Le Figaro Hôtellerie

A la Une, Hôtels, Tendance