Un restaurateur porte plainte contre le surfeur attaqué par le requin

Un restaurateur porte plainte contre le surfeur attaqué par le requin

Un restaurateur porte plainte contre le surfeur attaqué par le requin

 

Depuis l’attaque, la plage de Boucan Canot a été désertée. Les commerçants sont mécontents…

 

Un restaurateur porte plainte contre le surfeur attaqué par le requin

Les sauveteurs viennent en aide au jeune surfeur attaqué par un requin au large de La Réunion, samedi 27 août. – RICHARD BOUHET / AFP H. B.

Pierre Bordereau est en colère. Ce commerçant de la plage de Boucan Canot, sur la côte ouest de la Réunion, a décidé de porter plainte contre le jeune bodyboardeur, victime d’ une attaque de requin samedi dernier. Une démarche qui peut paraître surprenante mais que le restaurateur souhaite avant tout « symbolique ».
« Tous les efforts accomplis depuis 2011 » pour ramener la vie à Boucan Canot « se retrouvent anéantis par l’imprudence des surfeurs. Ils se mettent à l’eau malgré l’interdiction préfectorale de baignade et les activités nautiques, les appels à l’ordre des MNS [maîtres nageurs sauveteurs], le drapeau rouge « risque requin » hissé », estime le commerçant réunionnais sur le site France info.

Depuis l’attaque, les terrasses des restaurants sont vides et les vacanciers se font rares. Au-delà de cette plainte au civil, le commerçant souhaite aujourd’hui créer un collectif avec les riverains et les commerçants de la plage pour dénoncer cette situation et surtout, redonner confiance aux touristes.

Une cagnotte pour le surfeur blessé
Le jeune homme grièvement blessé par le requin a quant à lui dû être amputé d’un bras et d’une partie de la jambe. Autour de lui, la solidarité s’organise. Ses proches viennent de créer une cagnotte en ligne pour financer des prothèses « onéreuses et extrêmement importantes pour lui ».

« Laurent est un héros », ont expliqué ses amis à L’Express. « Il y a un an, il a plongé par plusieurs mètres de fond dans un bassin afin de sauver la vie d’une autre personne », témoigne l’un de ses proches.
Plus de 16 000 euros ont déjà été récoltés pour lui venir en aide.

A la Une, Restaurants, Tourisme